Communiqué

Chapp
La rédaction de Zoo a été, comme vous tous, très choquée par les événements récents. Plusieurs d’entre nous connaissaient personnellement certaines des victimes de Charlie Hebdo. L’un des piliers de la rédaction de Zoo a d’ailleurs travaillé chez Charlie Hebdo pendant longtemps. Nous publions ci-dessous sa réaction et des photos prises par lui.
Cette attaque barbare contre la liberté de penser et la liberté d’expression nous touche d’autant plus que nous sommes, nous aussi, un magazine, et que nous publions des dessins ou des articles sur des œuvres dessinées. Le contenu de Zoo n’a jamais été très politiquement correct – et n’a pas vocation à l’être ou à ne pas l’être – même si nous n’avons pour l’instant pas vraiment critiqué les religions. Mais quelque part, une petite voix nous dit quand même : « ça aurait pu être nous ».
La tristesse et la colère sont accrues par le sentiment de plus en plus fort que : les cons ont gagné. Parce que l’autocensure va se renforcer. De même qu’elle s’est renforcée après la publication des Versets sataniques de Salman Rushdie et la fatwa qui s’en est suivie. De même qu’elle s’est renforcée après la publication initiale des dessins danois. A chaque fois, c’est un peu de notre liberté qui meurt. Car la satire et la critique sont des éléments fondamentaux de toute société libre. On peut monter sur ses grands chevaux et proclamer haut et fort que « Je suis Charlie » et que « Nous ne cèderons pas à la peur » et tutti quanti. Mais pour être honnête, lequel d’entre nous aura le courage (ou l’inconscience) de produire et publier des dessins satiriques et offensant la religion concernée, après ceci ? Une réaction à cette tuerie n’aurait-elle pas été pour tous les médias, de manière solidaire, de publier à nouveau les objets du délit ? « Euh… oui, mais non, il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu… Etc. ». Alors, de fait, les cons ont peut-être déjà gagné. Derrière nos discours grandiloquents de résistance à la barbarie et à l’oppression, nous avons déjà courbé l’échine. C’est triste et cela n’augure rien de bon pour le futur.

Olivier Thierry

Lire "Mort de rire", par Kamil Plejwaltzsky

Lire l'article de Cecil McKinley sur mortelmanagement.com

Lire l'article de Jean-Laurent Truc sur ligneclaire.info

Bonus Zoo 56 : Cases blanches, Strips panique



Niki, la super-nana !

Nikip7
Sandrine Martin et Dominique Osuch consacrent une biographie dessinée à Niki de Saint Phalle, sculptrice, plasticienne, cinéaste et féministe qui a marqué la seconde moitié du XXe siècle de son imaginaire fécond et coloré.

Continuer de lire "Niki, la super-nana !"



Mort de rire

Moi, Kamil Plejwaltzsky, je fus sous un autre nom de l’aventure avec Tignous, Wolinski, Charb, Oncle B., Cabu, Honoré et Mustapha. Voici mon hommage et celui de Zoo, pour nos confrères et amis. 

 

Continuer de lire "Mort de rire"



Zoo 56 : Angoulême 2015, Taniguchi, Watterson, Kirby...

Zoo consacre sa première couverture de l'année à Jirô Taniguchi, dont la venue au Festival d'Angoulême 2015 constitue un événement. Sont également à l'honneur de cette 42e édition du rassemblement angoumoisin : Bill Watterson, président du Festival connu pour sa série Calvin et Hobbes, ainsi que Jack Kirby, surnommé le "king" des comics.

Outre la présentation de ces trois géants de la bande dessinée, la rédaction de Zoo vous fait part de son regard sur la Sélection officielle du Festival.

Egalement au sommaire : Les héros de Dorison cachent leurs blessures  ; La Vierge et la Putain : dames de fer et séduction ; PDM : Pierre Paquet, ses amours, ses amis, ses emmerdes... ainsi que nos traditionnelles rubriques ciné, art, jeux vidéo...

Ce numéro compte 68 pages + un encart Paquet de 8 pages.

Prochain numéro le 23 février 2015.